Rechercher

Transition MSH propose 4 chantiers prioritaires pour l’environnement

Le parti politique Transition MSH souhaite que Mont-Saint-Hilaire donne l’exemple en matière de lutte aux changements climatiques ainsi qu’en matière de conservation.


Cela dit, le parti propose 4 chantiers prioritaires. Premièrement, Transition MSH veut que la ville montre l’exemple en matière de lutte aux changements climatiques. Le parti veut que les infrastructures municipales deviennent carboneutres d’ici 2030 en réduisant les émissions de gaz à effet de serre des véhicules et des bâtiments municipaux, mais aussi en plantant 10 000 arbres en 4 ans. « On ne comptabilisera que les arbres qui survivent et on veut les planter à des endroits stratégiques » précise David Morin, candidat au poste de conseiller du district #1 - Du déboulis.


« Pour nous l’environnement, c’est un enjeu transversal, c’est-à-dire qu’on doit toujours y penser dans nos décisions. On propose d’ailleurs que la Ville se dote d’une grille d’analyse climat des projets de sorte que les élus auront toujours des données sur les conséquences environnementales de leurs décisions » explique Marc-André Guertin, candidat à la mairie.


Deuxièmement, Transition MSH veut que la municipalité utilise 15% des surplus budgétaires pour faire l’acquisition de milieux naturels d’intérêt écologique ainsi que de les rendre accessibles aux citoyens. « C’est quelque chose qui se fait déjà à Boucherville. Il reste beaucoup de terrains à protéger à Mont-Saint-Hilaire: par exemple, il y a le piémont de la montagne, les berges de la rivière Richelieu et certains corridors forestiers » note M. Guertin qui a d’ailleurs mené plusieurs projets de conservation à Mont-Saint-Hilaire qui ont notamment permis de créer le récent sentier du piémont.


Troisièmement, Transition MSH veut outiller les citoyens et les commerçants sur des pratiques écoresponsables, entre autres, en matière de réduction des déchets. « La ville pourrait également exercer son leadership en matière d’efficacité énergétique et de réduction de la dépendance aux énergies fossiles pour le chauffage et la mobilité. Par exemple, on peut fixer des normes d’efficacité énergétique pour les nouvelles constructions. À moyen et long terme, les propriétaires économisent des coûts de chauffage et c’est bon pour l’environnement. » explique l’aspirant maire.

Quatrièmement, le parti veut travailler en partenariat avec les agriculteurs pour mieux protéger la biodiversité, par exemple en subventionnant la végétalisation des bandes riveraines. Si son parti était élu, Marc-André Guertin explique que la ville encouragerait aussi les projets d’agriculture de proximité et les projets d’agriculture urbaine: «Se préoccuper d’environnement c’est aussi s’intéresser à la qualité des produits que l’on mange et à la qualité de la terre qui les produit. »


Ces engagements structurants nous aideront à mettre en œuvre une transition écologique qui rend compte de l’importance des changements climatiques et de la biodiversité. Ils s’ajoutent aux initiatives en cours pour réduire l’usage de pesticides, valoriser les matières résiduelles et protéger la forêt urbaine. Transition MSH est une nouvelle formation politique qui présente une équipe complète aux élections municipales du 7 novembre prochain.



331 vues0 commentaire