Rechercher

Il faut plus qu’un événement pour la rivière.

Dernière mise à jour : 22 août 2021

Grand Splash Mont-Saint-Hilaire 2021

Passons à l’action avec Transition MSH.


Le «Grand Splash» est un événement qui se tient à travers toute la province et qui aura lieu à Mont-Saint-Hilaire le 15 août 2021. Il vise à souligner l’importance de la qualité de l’eau et l’accès aux rivières. L’équipe de Transition MSH y sera dimanche!


Cet événement se déroule depuis plusieurs années à Mont-Saint-Hilaire sans que des actions significatives aient pu se réaliser pour donner plus d’accès à la rivière Richelieu ni qu’on ait fait la démonstration que la Ville faisait des efforts significatifs pour améliorer la qualité de l’eau. Fait à noter, encore en 2019, le nombre et l’intensité des déversements d’eaux usées à Mont-Saint-Hilaire étaient respectivement jugés « très élevés» et « élevés» par la Fondation Rivière. Après tout, l’eau que l’on boit vient de la rivière Richelieu. Il est temps de passer à l’action!


Marc-André Guertin, candidat à la mairie pour Transition MSH s’engage pour la préservation de nos cours d’eau, pour l’amélioration de la qualité de l’eau ainsi que pour la mise en place d’infrastructures facilitant l’accès à la rivière Richelieu. «On souhaite voir des projets structurants se mettre en place comme la mise en valeur des berges devant l’église de Mont-Saint-Hilaire. Nous sommes déterminés à travailler de manière proactive avec les divers paliers de gouvernements pour répondre à toutes les exigences administratives et légales qui ont ralenti la réalisation de projets d’accès à l’eau. ».


Plusieurs autres actions devront être mieux coordonnées dans les années à venir comme le réaménagement des accès près des rues Desrochers, de Beaujeu et du boulevard de la Gare ainsi que celui du MTQ près du pont Jordi Bonet. Il est impératif que les surverses diminuent et que des améliorations aux procédés d’épuration des eaux puissent être apportées. De plus, plusieurs berges devront être végétalisées pour consolider les bandes riveraines qui protègent les milieux aquatiques en formant une barrière contre la pollution. Ces actions devront aussi se faire en tenant compte de l’évolution des changements climatiques.


Pour y arriver, Transition MSH souhaite travailler en collégialité avec les divers acteurs de la région en commençant par la MRC de La Vallée-du-Richelieu, les régies intermunicipales d’assainissement et de traitement des eaux ainsi qu’avec l’organisme de concertation Covabar. Une planification stratégique et concertée s’impose ainsi qu’une meilleure reddition de compte. Transition MSH souhaite que l’on puisse apprécier l’amélioration de la qualité de l’eau en tout temps. La sensibilisation a assez duré. Nous sommes ensemble pour mettre en œuvre des actions significatives.




107 vues0 commentaire